Et si machines et vapeur avaient pris place à Equestria ?...
 

Partagez | 
 

 La chapardeuse de rue [PV Taddy][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Merry Swallow
Baron / Baronne
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 25/12/2015
Artiste : Silent Umbra

Feuille de personnage
Rang: Samouraï & Ninja
Bits: 145

MessageSujet: La chapardeuse de rue [PV Taddy][Terminé]   Dim 27 Déc 2015 - 23:31


La journée était clair et ensoleillé. Quelques nuages se courraient après dans les cieux, ajoutant une touche de blanc dans le bleu du tableau peint au dessus de la tête des habitants de la New Canterlot. Dans les rues, il y avait foule et personne ne prenait le temps de s'arrêter pour s'échanger quelques mots. Ainsi était la vie des citoyens, un mode de vie bien différent des lieux ruraux que la jument avait pu visiter durant ses années d'aventure. néanmoins, ça ne la dérangeait pas... Après tout, Midnight Wind avait toujours été le plus sociable des deux, il s'était toujours occupé de commencer les discussions. Wild Thunder pour sa part avait bien plus de mal que son cousin pour échanger autre chose que des banalités.

Vêtue d'une longue robe rouge, la baronne n'avait prit aucune arme avec elle. Enfin, aucune en apparence, car sous ses blancs jupons, les lames jumelles étaient accrochée à son porte-jarretelle. Elle avait pris deux sacs sur son dos pour faire les courses. La terrestre se promena entre les différents étalages du marché car malgré l'ère industrielle, les petits commerces continuaient d'avoir une certaine importance pour certains. Et c'était son cas ! Au diable toutes ces machines, son ancienne vie lui convenait tout autant et même si elle ne pouvait revenir en arrière, elle pouvait toujours faire semblant.

Toujours munie de ce léger sourire délicat, elle salua les vendeurs de fruits et légumes, s'arrêta faire une halte auprès d'un pâtissier venu partager ses gourmandises. Malgré ses airs de diva, Wild Thunder se laissait souvent tenter par quelques sucreries et une fois de plus, elle acheta quelques pains aux raisins pour combler ses petites faims. Une fois ses sacs plein, elle regagna le chemin pour rentrer chez elle avant d'entendre un bruit sourd. Elle n'eut pas le temps d'en voir beaucoup, à peine le temps de voir un étrange poney avec des pattes de griffon s'enfuir. Une licorne avait été bousculée et à présent, elle était étalée à terre avec ses courses répandu sur le sol. La baronne dans un acte de bonté, vint l'aider à la relever.

- Que s'est-il passé ?


Sa voix avait été douce et chaleureuse. L'inconnue prit son sabot et s'en aida pour se relever, la remerciant d'une petite voix avant de ramasser ses fruits. La costumière l'aida une fois de plus en l'aidant à ramasser ses biens et finalement, la jeune fille répondit.

- Une voleuse qui s'est enfuit. Quelle plaie, les gardes devraient surveiller les alentours et l'enfermer. Je ne pensais pas voir une telle vermine dans cette ville.

Et à vrai dire, Wild Thunder en était elle même surprise... Les deux juments échangèrent quelques mots puis la baronne rentra chez elle. Elle rangea ses courses en continuant de penser à ce malheureux accident mais surtout... Sur la raison de ce vol. Pourquoi une personne ayant les moyens de vivre à Canterlot essayerait de voler quelqu'un d'autre ? Tout en y pensant soigneusement, elle entama un pain au raisin et rangea les autres, mais en garda un dans une sacoche. La jument quitta son foyer dans l'après midi pour rejoindre sa boutique, mais alors qu'elle prenait une petite ruelle peu fréquente, elle aperçut une étrange silhouette... Et il ne lui fallu que de quelques secondes pour reconnaître la voleuse. Elle s'arrêta net, contemplant la créature. Elle n'avait jamais rencontré une espèce aussi étrange que celle-ci... Et doucement, elle s'en approcha avant de s'adresser à elle d'une voix calme et mature.

- Tu es la voleuse du marché, n'est-ce pas ? Que fais-tu encore ici ? Je pourrais appeler la garde.

_________________


Dernière édition par Wild Thunder le Mar 19 Avr 2016 - 3:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chapardeuse de rue [PV Taddy][Terminé]   Mar 29 Déc 2015 - 19:05

Taddy se promenait comme souvent dans la rue. La faim creusait son ventre, le vide de son estomac se faisait sentir, plombant chacun de ses pas. Elle avait les articulations raides car ses muscles avaient fondu. Son corps puisait dans les dernières réserves qu'il trouvait. C'est dans ces moments-là que l'hippogriffe commençait à chercher à manger.

Elle avait pris l'habitude de cette faim permanente depuis le temps qu'elle devait s'occuper d'elle seule, soit depuis sa naissance. Enfin presque. Taddy baissa la tête. Les souvenirs de sa séparation avec sa mère et de la tentative de meurtre dont elle avait été victime étaient encore très frais. Pourtant, ils remontaient à plus de dix neuf ans... Dans sa mémoire, le portrait de celle qui l'avait enfanté remplissait tout l'espace, brillant doucement comme un ange gardien. Un jour elle la reverrait, s'était-elle promit. Au fond de ses tripes, l'hippogriffe sentait que sa génitrice était toujours vivante.

Quelqu'un la bouscula. La licorne avec une robe à volants plus grosse qu'elle dont les jupons de flanelle ressortaient en bouffant s'éloignait déjà. Son instinct de voleuse mit en éveil, Taddy se mit à la suivre discrètement, se fondant dans la foule. Ce genre de demoiselle qui sortait en milieu de matinée venait faire les courses pour le repas du midi de la maisonnée, achetant donc plusieurs denrées alimentaires, en général assez pour se faire un festin. La jeune hippogriffe saliva à cette pensée, la morsure de la faim se faisant plus violente dans son estomac.

La licorne arriva devant les étalages des petits producteurs de fruits et de légumes. Elle se mit à flâner, tâtant quelques pommes par-ci, quelques oranges, par-là. Finalement, elle fit sa sélection et s'éloigna des étals. C'est cet instant que choisit Taddy pour s'avancer, l'air de rien. La foule facilitait grandement sa manœuvre. L'hippogriffe ne pouvait pas prendre tous les sacs, ça l'alourdirait trop pour fuir. Elle sélectionna donc celui avec les pommes et quelques poires. Il en était débordant et les poires étaient un met que Taddy ne pouvait pas souvent s'offrir. Avec tout ça, si elle économisait, elle en aurait pour une semaine. Mais la jeune hippogriffe se connaissait. Elle allait profiter de cet afflux de nourriture et au bout de trois jours, son petit sac serait vide. Qu'importait.

D'un agile coup de serre, le sac fut arraché à la licorne. Taddy fila sans demander son reste, ses vêtements amples et sa maigreur l'aidant dans sa tâche. Elle entendit quelques cris outragés mais ne s'en affecta pas. Elle avait pris l'habitude. Elle se faufila dans une ruelle sombre, le genre de ruelle qui sert uniquement à entreposer les poubelles, le genre de ruelle que les riche bourgeois évitent de traverser, indisposés par l'odeur. Dans cette ruelle, Taddy s'assit avec un soupir de soulagement, tenant son sac fort contre elle. Elle en sortit une poire qu'elle prit le temps d'admirer. Sa plus belle prise depuis longtemps. Si seulement tout pouvait être aussi facile ! Comme habiter ici, par exemple. Qu'est-ce qu'elle aimerait être bourgeoise...

L'hippogriffe croqua dans le fruit en fermant les yeux. Le jus sucré et doux coula dans sa gorge. L'espace d'un instant, elle s'imagina sur une terrasse, richement habillée, dans une maison gigantesque, croquant dans cette poire en laissant le soleil réchauffer son pelage. C'était une vision féerique. Mais Taddy devait revenir à la réalité. Elle vivait dans le District, dans une maison presque entièrement écroulée. Et sa seule source de revenus était le vol.

- Tu es la voleuse du marché, n'est-ce pas ? Que fais-tu encore ici ? Je pourrais appeler la garde.

La voix était calme et mature, ce qui était rassurant, mais le sens des mots l'était beaucoup moins. L'hippogriffe sauta sur ses pattes. Elle devait fuir et vite. Mais cette ruelle était une impasse. Et à cause de sa chute à quelques heures de la naissance, elle volait très mal, raison pour laquelle elle avait des morceaux de métal qui lui soutenaient la base des ailes, morceaux eux aussi volés, d'ailleurs. Taddy était incapable de s'envoler dans un endroit aussi étroit. Elle ne pouvait que faire face à cette inconnue. L'hippogriffe semblait la reconnaître, elle était dans la foule quand elle avait volé les fruits. Taddy n'oubliait jamais un visage.

Elle ne répondit pas, lui rendant son regard. La ponette fixait ses serres et ses ailes. Des attributs qu'elle avait hérité de sa mère griffone. Ce qui la mit en colère.

- Forcément, ce qu'on regarde en premier c'est l'espèce de l'autre, hein ?

L'hippogriffe claqua des dents. A cet instant, elle ressemblait plus à une bête sauvage qu'à un poney civilisé. Sa fourrure miteuse se détachait par pans entiers, pour cause de malnutrition et de manque d'entretien, ses crins étaient ternes et clairsemés et son œil ne brillait pas de la lumière vive de celui qui est en bonne santé. La peau dure et rêche de ses serres pelait comme celle d'un serpent. Même ses griffes se fendillaient, les crevasses zigzagant tout le long. Et ses sabots étaient dans un état tout aussi affolant. Il était clair que la créature avait besoin d'autant de soin que de nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
Merry Swallow
Baron / Baronne
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 25/12/2015
Artiste : Silent Umbra

Feuille de personnage
Rang: Samouraï & Ninja
Bits: 145

MessageSujet: Re: La chapardeuse de rue [PV Taddy][Terminé]   Mar 29 Déc 2015 - 19:50


La créature sauta sur ses pattes et instinctivement, la jument se mit elle même sur ses gardes, bien qu'elle n'en avait pas l'air. L’œil vif, elle fixait la voleuse sans sourciller, ni même exercer le moindre geste brusque. Mais aucun combat ne débuta entre les deux femmes. En fait, Wild Thunder cru même comprendre dans les mouvements de cette dernière, qu'elle cherchait plutôt un moyen de s'enfuir plutôt que de se battre... Et la baronne fut surprise, car elle ne pensait pas avoir l'air terrifiante, ni très forte. La curiosité la piqua finalement à vif lorsqu'elle contempla les ailes de l’énergumène. Pourquoi ne s'envolait-elle pas ? Et la voix sèche de son interlocutrice eu le don de la tirer hors de ses pensées.

La noble ne comprit pas ses mots ou plutôt, elle eu du mal à en comprendre le sens. Sa famille n'aimait ni les griffons, ni les dragons certes, mais le racisme était-il si courant ? Durant ses voyages, elle n'en avait pas vraiment vu ou entendu... Mais peut-être était-ce tout simplement parce que son cousin avait toujours été le plus bavard des deux. Tandis qu'elle lisait, lui en apprenait plus auprès des habitants des différentes villes. Wild Thunder tourna la tête pour regarder derrière elle et s'assura que nul ne les épiées. Elle n'avait pas vraiment envie d'être accusée de complice après tout. Puis, lentement, elle reposa son regard d'ambre sur la silhouette de l'hippogriffe et répondit dans une franchise naturelle.

- Ce serait mentir que de nier les fait, j'ai bel et bien contempler tes membres peu ordinaires. Jamais auparavant je n'avais rencontré pareille silhouette, j'ignorais même que ton espèce existait réellement. Il m'est arrivé de lire des ouvrages dans lesquels la mention de mi-équidé, mi-griffon apparaissaient... Mais jamais je n'aurais cru en voir un jour.

Ses yeux scrutèrent les prunelles de la voleuse. Elle était sale, maigre... En bref, elle était en bien piteux état. Wild Thunder par un réflexe idiot, s'imagina comment la rendre plus soignée et belle et ce ne fut pas difficile. Elle trouva la créature magnifique. Un pelage d'un beau noisette, à l'allure plus robuste qu'un poney ordinaire malgré sa maigreur. Sa crinière et ses yeux lui rappelèrent ceux de son cousin, si bien qu'elle fut incapable d'en détacher le regard. Elle voyait déjà diverses costumes sur l'hippogriffe, des costumes presque masculin, car le style féminin ne lui aurait guère sied. D'une voix calme, elle reprit finalement, sans détourner les yeux.

- Mais dis moi, as-tu honte de ce que tu es ? Si tel n'est pas le cas, pourquoi te montrer si agressive à l'idée qu'on contemple tes membres... Ou tes serres plutôt, dirons nous.

Mais elle ne s'arrêta pas là. Son regard glissa sur son corps, l'étudiant plus attentivement et d'un geste agile et fluide, elle s'avança vers la misérable. C'était un gros risque qu'elle prenait... Car ses griffes auraient certainement pu la tailler en morceaux ! Pourtant, elle restait confiante, car seul un fou ou un désespéré l'aurait attaqué en plein Canterlot.

- De plus, ne penses-tu pas que si autrui te dévisage, ce n'est pas pour ta race mais plutôt pour les crimes que tu commet ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chapardeuse de rue [PV Taddy][Terminé]   Lun 4 Jan 2016 - 18:21

Taddy restait sur ses gardes, contemplant férocement la ponette en face d'elle. L'hippogriffe était acculée. Elle n'avait aucun endroit où aller. Que pouvait-elle faire ? Rien. Elle se ferai arrêter par la milice que cette bourgeoise ne tarderai pas à appeler et il en sera fini de sa folie des grandeurs. Les deux femelles étaient opposées, totalement différentes. Et Taddy aurait été prête à tout donner pour prendre sa place. Pourquoi certains avaient-ils la chance qu'elle, hippogriffe sans la moindre once de chance, n'avait pas ? Cette injustice lui insufflait un air de haine profonde et viscérale. La jument regarda derrière elle, sûrement pour vérifier qu'elles étaient seules. Pourquoi ? Justement, il serait dans son intérêt que quelqu'un arrive pour l'aider à arrêter la menace qu'elle représentait. Quoi que... Etant donné son état, Taddy n'était réellement une menace pour personne.

Mais les yeux de la ponette continuaient de la dévisager avec une insistance qui faisait trembler tout le corps de l'hippogriffe. Ses serres la démangeaient sous les regards accentués de cet animal au sang pur, contrairement à Taddy. Celle-ci se sentait pire que mal. Elle se sentait en danger.

- Ce serait mentir que de nier les fait, j'ai bel et bien contempler tes membres peu ordinaires. Jamais auparavant je n'avais rencontré pareille silhouette, j'ignorais même que ton espèce existait réellement. Il m'est arrivé de lire des ouvrages dans lesquels la mention de mi-équidé, mi-griffon apparaissaient... Mais jamais je n'aurais cru en voir un jour.

Evidemment. Il n'y avait que ça d'intéressant. Le reste ne l'était jamais. Un cri de colère ressemblant à celui d'un poney auquel se serait mêlé un aigle frêle sortit d'entre les lèvres de Taddy. Celle-ci plaça immédiatement sa serre devant sa bouche. C'était la meilleure manière de se faire remarquer, bravo ! Heureusement, après un rapide coup d’œil dans la rue, la voleuse se rendit compte qu'aucun passant ne semblait avoir entendu la manifestation de son sentiment de profond outrage. Elle soupira et reporta son attention sur la bourgeoise qui, apparemment, n'avait pas fini de parler.

- Mais dis moi, as-tu honte de ce que tu es ? Si tel n'est pas le cas, pourquoi te montrer si agressive à l'idée qu'on contemple tes membres... Ou tes serres plutôt, dirons nous.

Taddy ne répondit pas, elle demeura interdite durant quelques instants. Elle y avait souvent songé. Avait-elle honte de ce qu'elle était ? Pourquoi s'offusquait-elle de ces regards insistants sur son anatomie particulière ? Mais elle avait déjà trouvé la réponse depuis longtemps. Ce n'était pas le fait d'être différente qui la gênait, c'était celui de ressembler à des meurtriers. Ses serres se plantèrent dans la terre entre les pavés lorsqu'elle repensa aux griffons. Ces êtres écœurants capables des pires immondices ne méritaient même pas une seule pensée. Taddy secoua la tête, se refusant toute pensée envers ceux qui avaient voulu la tuer à la naissance. Elle ne comptait pas non plus en parler avec cette ponette. De toute façon, ça serait vain puisqu'elle irait en prison. Mais une nouvelle fois, la bourgeoise fit mine de parler. Elle ne voulait pas la livrer ? Elle manquait de compagnie ? Elle désirait partager ses pensées avec quelqu'un ? Peu importait. Toujours était-il que la riche terrestre parla :

- De plus, ne penses-tu pas que si autrui te dévisage, ce n'est pas pour ta race mais plutôt pour les crimes que tu commets ?


Cette dernière phrase fut un coup de massue sur le dos de Taddy. Les crimes qu'elle commettait ? Mais pour qui cette mégère se prenait ? Ne pouvait se retenir, l'hippogriffe se mit à crier sur la ponette.

- Et tu crois que je me nourris comment ?! Nous autres, habitants du District, on n'a pas la chance de pouvoir s'acheter à manger, figure-toi ! Si je ne vole pas, je meurs, et autant te dire que je n'en ai pas vraiment envie ! Alors ravale tes conseils et retourne minauder chez toi ! J'ai d'autres choses à faire !

Sur ce, elle attrapa son sac de fruits à la volée et bouscula la bourgeoise pour sortir de la ruelle. Elle se mit à marcher vite parmi la foule, ne supportant plus de voir cette jument et priant pour qu'il se dresse une distance croissante entre elles.
Revenir en haut Aller en bas
Merry Swallow
Baron / Baronne
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 25/12/2015
Artiste : Silent Umbra

Feuille de personnage
Rang: Samouraï & Ninja
Bits: 145

MessageSujet: Re: La chapardeuse de rue [PV Taddy][Terminé]   Jeu 7 Jan 2016 - 9:31


Tandis que l'hippogriffe sortait de ses gonds, la jument terrestre resta immobile. Elle était calme, ne ressentant pas la moindre crainte. Elle n'était pas en danger, elle le sentait. La criminelle n'était qu'une voleuse de rue, pas un assassin... Et c'est pourquoi les battements de son cœur restèrent aussi limpide que l'eau d'un lac gelé lorsque la demoiselle face à elle s'approcha dangereusement jusqu'à la pousser. Wild Thunder fit un pas sur le côté après l'impact plutôt conséquent. Elle tourna la tête vers la sortie de la ruelle avant de se mettre en marche. La baronne n'avait nullement l'intention de la suivre à vrai dire... La discussion était close. Peut-être aurait-elle pu lui donner quelques pièces afin qu'elle ne vole pas pendant encore une bonne semaine, mais son interlocutrice avait déguerpie si vite qu'elle n'avait pu l'aider.

L'aider ? Mais pourquoi aurait-elle fait une chose pareil ? Une fois dans la rue passant, elle glissa son regard vers la gauche. Néanmoins elle ne vit rien, pas la moindre aile d'hippogriffe, juste quelques passants qui ne faisaient guère attention à elle. La noble ferma lentement les yeux, se plongeant dans ses pensées et ses souvenirs. Midnight Wind était-il contraint de s'abaisser à de vulgaires vols lui aussi ? Non. Elle secoua la tête en rouvrant les yeux. Il était assez débrouillard pour ne pas passer du côté obscur. Et sur cette étrange rencontre, la jument reprit sa route et regagna sa boutique.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LuckyWager
Modérateur Chanceux
Modérateur Chanceux
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 29/11/2015
Age : 20
Localisation : Dans ton lit
Artiste : Moi-même

Feuille de personnage
Rang: Démuni
Bits: 180

MessageSujet: Re: La chapardeuse de rue [PV Taddy][Terminé]   Mar 19 Avr 2016 - 18:39

RP TERMINE

Taddy: (20 points) +5 car chaque post contient plus de trente lignes, donc 25 points d'expérience gagnés. Congratulations !

Wild Thunder: 20 points d'expérience gagnés

_________________
#3399FF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chapardeuse de rue [PV Taddy][Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chapardeuse de rue [PV Taddy][Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Steampunk In Equestria :: Hors RP :: RP morts et terminés :: Terminés-
Sauter vers: